L’assurance vie pour transmettre ses biens sans droits de succession

Comparez gratuitement les différents placements du marché pour trouver le meilleur taux de rendement :


L’assurance vie est un excellent moyen de transmettre ses biens à ses héritiers sans avoir à payer de droits de succession. Elle permet, en effet, de transmettre 152 000 € sans être soumis à l’impôt.

Au-delà de ce montant, vos héritiers seront taxés à hauteur de 20%, alors que les droits de succession classiques s’élèvent à 60 %.

L’assurance vie sert donc très souvent à transmettre son héritage. Pourtant, de plus en plus de souscripteurs s’en servent comme d’un placement à long terme. La Caisse d’épargne a par exemple lancé l’an dernier une offre d’assurance vie dédiée aux trentenaires.

C’est le premier signe d’un changement de mentalité des épargnants qui ne voient plus ce produit d’épargne uniquement comme un produit de transmission.

Comme le PEA, l’assurance vie est récupérable au bout de huit ans. Elle peut soit être versée sous la forme d’un capital, soit à travers une rente viagère. Dans le premier cas, les intérêts seront soumis aux prélèvements sociaux. S’ils dépassent 4 600 € pour une personne seule (9 200 € pour un couple), ils se verront également appliquer une taxe de 7,5 %. Les rentes viagères sont quant à elles très peu touchées par l’impôt.

Le rendement de ce type de contrat est très avantageux par les temps qui courent et les montants placés sont assurés (comme les comptes bancaires) à hauteur de 70 000 € en cas de faillite de votre assureur.


1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars Cette page a été notée 1 fois avec une moyenne de 5,00 sur 5. Notez la vous aussi.
Loading...


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.